mercredi 24 novembre 2010

Motor City Rock

Je lève un peu le pied sur les sorties en ce moment, et aujourd'hui c'est donc playlist ! Comme je l'ai dit la semaine dernière, j'aime beaucoup tout ce qui sort de la région de Detroit, et particulièrement leur spécialité: le garage. On fabrique des voitures, et quand les garages sont vides, on fait du rock dedans, avec pas grand chose. J'ai donc fait une sorte d'histoire du garage à Detroit, une Historia Garagum Detroitae si on veut, en essayant de choisir des titres toujours bien garages, et pas forcément les plus attendus. Et comme maintenant je maitrise, on peut l'avoir sur Spotify, et directement ici (mais y'a pas les super bonus):



MC5 - The American Ruse: Comment ne pas commencer par le MC5? Je suppose que tout le monde connait Kick Out the Jams, alors j'ai pris un morceau du second album Back in the USA, un peu moins subversif, mais tout aussi crade, joué rapidement sans se poser de questions.

The Up - Just Like an Aborigine: Un groupe un peu moins connu de la même époque, The Up, et leur géniale chanson, un peu moins rentre dedans avec un chanteur qui essaie de vraiment chanter. Mais avouez que ça envoie du bois tout pareil.

The Stooges - Loose: Passage obligé encore une fois, mais avec un extrait de Fun House, au son bien abrasif. Iggy Pop y est au top, et puis rien d'autre à dire, du culte quoi.

The Gories - Nitroglycerine
: On fait un bond dans le temps, avec The Gories qui évoluaient à la fin des années 80. Nitroglycerine c'est pour moi une des meilleures chansons qui aient été faites à Detroit. Ils gardent l'héritage garage dans le rythme et y ajoutent un chant à l'unisson, on se rapprocherait plus des Sonics, en plus moderne et décousu, forcément.

The Hentchmen - Psycho Daisies: Encore un petit bond dans le temps, milieu des 90's, Detroit commence à être en effervescence, et on assiste à l'émergence d'un garage exceptionnellement brouillon, simple et nonchalant. Jack White participe à une des deux versions de cette chanson, je sais pas trop s'il est sur la deuxième, en tout cas le son de guitare lui ressemble furieusement, pour notre bonheur.

The Detroit Cobras - Out of this World: Un groupe phare du revival garage, avec un son un peu plus chaleureux que les stridences qu'on peut entendre ailleurs. C'est peut-être la femme au chant et leur reprises de rythm n' blues qui font ça, en tout cas ça dépote et ça fait plaisir.

The White Stripes - Astro: Evidemment, LE groupe du début des années 2000, et le péché mignon de votre serviteur. Issu du premier album, le plus garage bien sûr, "Astro" détient déjà les bases du garage minimaliste et du chant possédé qui va faire leur réputation. Un choix parmi tant d'autres...

The Dirtbombs - The Thing: Fondé par le leader des Gories, The Dirtbombs est plus tourné vers les reprises soul, mais faut pas déconner, le son reste bien hérité de leur ancêtres. La bonne synthèse entre l'enthousiasme rock n' roll et la violence garage, du tout bon.

The Von Bondies - It Came from Japan: Le début fait penser aux QOTSA, mais ne vous y fiez pas, le reste est bien garage dans la plus pure tradition. Produit par Jack White (encore lui, mais il est partout...), qui aurait cassé la gueule au chanteur pour une histoire d'ingratitude et de filles aussi sûrement. On rigole pas à Détroit.

The Waxwings - While You Spiral: Bon là c'est plus du rock tout court que du garage, mais ça me fait plaisir de parler du groupe de Dean Fertita (vous savez, les claviers des QOTSA et surtout l'infatigable architecte sonore des Dead Weather). Plus bon enfant donc, mais tout aussi plaisant.

Oui mais, au début à Detroit, on a eu ça, et c'est quand même la classe:

2 commentaires:

  1. Sympa cette playlist!
    Je suis tout comme toi un énorme fan de cette scène garage de Detroit.
    Pour pinailler, j'aurais toutefois rajouté une chanson des indispensables The Go (un p'tit "Watcha' Doing" pour rester dans l'esprit).

    RépondreSupprimer
  2. Ah moi aussi j'aime beaucoup The Go et leur Watcha Doin mais je ne l'ai pas trouvé sur le net!

    RépondreSupprimer