mercredi 2 février 2011

The Mind Spiders - Mind Spiders

Pas grand chose à dire sur le groupe d'aujourd'hui, pour la simple raison qu'on n'en sait pas beaucoup. Venant du Texas, The Mind Spiders est le nouveau projet de Mark Ryan, membre de The Marked Men, un groupe de punk des années 2000. Voilà tout ce qu'on peut dire sur eux pour le moment. Après un EP paru l'an dernier, The Mind Spiders sortent leur premier album chez Dirtnap Records, label de punk rock américain. Tout porte donc à croire qu'on a en face de nous un groupe qui va faire du bruit méchamment, rien que par la pochette qui m'a fait penser au Mummies (même si en fait c'est pas si flagrant). Bref, ça va hurler, ça va taper fort et vite. Pourtant, The Mind Spiders ce n'est pas vraiment ça. Ce n'est pas qu'un autre groupe de punk sans réel rapport avec le contexte, qui plaira au punks et laissera indifférent les autres, mais bel et bien un groupe qui pourrait avoir son mot à dire cette année.

"Go !" semble toutefois nous montrer un groupe de garage comme on a entendu beaucoup, avec ce chant dégueulasse et cette ambiance "plug & play" désinvolte. Seulement, le single "Don't Let Her Go" montre une facette bien différente. Nos prétendus punks sont des êtres sensibles, et ils chantent l'amour de façon un peu naïve, et ils nous transportent d'un coup dans une fête des années 60, avec leurs mélodies pop, leur refrains à chanter en chœur et leur rythme qui provoque inévitablement un déhanchement. C'est du garage, sans aucun doute, mais on revient aux fondamentaux, jusqu'au Sonics plutôt que de s'arrêter aux Stooges. On n'a pas encore sacrifié la naïveté sur l'autel de l'insolence, on veut encore faire des tubes et s'amuser gentiment, sans montrer son engin à chaque concert. On retrouve cette idée avec "Slippin' and Slidin'" qui rappelle Jesus and Mary Chains période Darklands, mais toujours avec ce côté 60's si particulier. On donne même dans la ballade qui sonne tellement kitsch qu'on en rigole avec "Read Your Mind", oui, mais on en rigole en bougeant son briquet de gauche à droite comme un imbécile heureux.

The Mind Spiders n'est pas donc qu'un simple groupe de punk, il s'inscrit vraiment dans la vague du garage teinté de glam qu'on voit notamment avec les Smiths Westerns. Il est certain que ces derniers bénéficient d'une qualité d'écriture supérieure à nos Texans, mais la bande de Mark Ryan sonne un peu plus brut, et on ne dirait pas tant du glam enregistré avec un son garage que du garage qui veut être un peu glam pour s'amuser. Le rendu n'est donc pas tout à fait le même, surtout si on prend en compte l'influence assez présente des Jesus and Mary Chain. Imaginez: le plaisir d'écouter du garage avec tout ce que ça implique de désinvolture et d'insolence, associé au plaisir de se laisser aller aux rythmes et aux mélodies évidentes de la pop des 60's ou des chansons de T. Rex. "No. 3" ou "Going Away Tonight" deux moyens de danser sur du son pourtant bien dégueulasse. Bien sûr, le principe ne date pas d'aujourd'hui, mais le résultat reste original, comme quoi la même recette peut amener à des choses relativement différentes. Et puis, ne castrons pas tout à fait les Mind Spiders, qui savent aussi faire d'autres choses, comme ce "Your Soul", garage psychédélique particulièrement intéressant.

Ce premier album des Mind Spiders est donc bien plus intéressant qu'il n'a l'air au premier abord. Loin de ne faire que reproduire une musique figée dans un mouvement éphémère, Mark Ryan et sa bande prennent la vague naissante et sortent un album qui sait aller piocher là où on n'osait plus le faire. Bien entendu, rien de particulièrement nouveau musicalement, mais à l'image des Smiths Westerns, une fraîcheur et une énergie qui marchent bien, et qui donnent un petit coup de fouet à un revival garage qui, vieux d'une bonne dizaine d'années, commençait depuis un moment à tourner en rond. Mais The Mind Spiders savent également s'écarter du simple mouvement de pop garage pour rentrer dans des choses plus sombres et psychédéliques qui font que leur premier album est une réussite, parce que ça fait plaisir d'entendre quelque chose de ni totalement hype, ni totalement à côté.



3 commentaires:

  1. Je ne serai peut-être pas monté à 7.5 quand même... mais c'est vrai que c'est album est chouette, efficace, sans complexe. Tout ce que j'aime ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'ai appliqué le bonus "découverte" cher à Marsup !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, sacré Mmarsup, mais comment faisions-nous avant de le rencontrer :-D

    RépondreSupprimer