mardi 21 juin 2011

Vite fait bien fait: Cults / Fucked Up

Sélection spéciale "Best New Music".

Cults – Cults

Cults est un groupe venant de... « New-York ! » Correct. Ils sont... « Deux ! » Correct. Un duo « Mixte ! »... Oui, voilà, et ils se sont formé en 2010, année où ils ont sorti un EP qui a... « Buzz ! Buzz, buzz, buzz ! » Evidemment oui, buzz... Et puis hype aussi ça marchait, mais j'accepte buzz. Je poursuis. Pour faire simple, Cults évolue dans le genre très tendance qu'est... « Indie pop ! » Voilà, dans la lignée d'un groupe qui a justement sorti un excellent album l'an dernier « Beach House ! » Leur premier album éponyme contient... « Euh non, éponyme c'est quand une chanson donne son titre à l'album, pas quand le groupe sort un album qui porte son nom... Tu le sais pas encore ça ? » Euh... Non. Et puis c'est moi qui pose les questions ici, donc tu te la fermes, tu gardes tes mains sur le buzzer et tu m'écoutes, ok ? 

Je reprends. Encensé par... « Pitchfork ! » Oui, leur premier album contient plusieurs... « Tubes ! » Ah non c'était pas une question ça, mais oui, plusieurs tubes en effet. Renvoyant à la pop des années... « 60 ! » Oui, et plus précisément à … « Bah, Phil Spector quoi... » Oui, evidemment, mais il faut le dire, parce que c'est particulièrement marquant. Donc euh... Qu'est ce qu'il peut rester comme questions... Pochette en noir et blanc, hype, tout ça on s'en fout... Hum, oui. L'album se caractérise par une certaine... « homogénéité ? » Oui voilà, qui tend régulièrement à rendre les chansons... « Répétitives... Le syndrôme habituel quoi. Et puis après quoi, tu vas me demander quel sentiment ça provoque chez l'auditeur ? Bah... l'ennui. Franchement c'est nul ce jeu, c'est trop facile. »




A lire également sur Ears of Panda, Des Chips et du Rosé et Blake.





Fucked Up - David Comes to Life

David Comes to Life est ce que l'on pourrait appeler un opera punk. Oui je sais. Je vous vois tous là, facepalm et tout. Je sais que vous vous dites que la dernière fois qu'on a employé ce terme c'était pour des daubes dont la simple pensée vous file encore la nausée. Mais rassurez-vous, à la différence de ces groupes qu'on ne nommera pas parce qu'on ne les connait que trop bien, Fucked Up est de bien meilleur goût. Déjà ils sont canadiens, et puis leurs précédents albums étaient des concentrés de punk hardcore tout ce qu'il y a de plus recommandable. Et puis, comme beaucoup d'albums concept, on ne le devine pas forcément quand on ne le sait pas a priori.  

David Comes to Life est marqué par un son plus mélodique et moins punk, mais la simple voix de Damian Abraham suffit à donner un ton punk rageur à l'ensemble. L'aspect opera ne fait que donner une cohérence à l'ensemble, la valeur ajoutée d'une belle histoire autour de thèmes universels. Pas de syndrôme mégalomane de la boursouflure donc. Tout en faisant du punk, Fucked Up parvient à créer une belle diversité sur un album dont la longueur pourrait en rebuter plus d'un, surtout dans un genre qui a plus de force sur des formats courts. C'est sans doute là que réside la principale réussite de cet album, qui par ailleurs n'est surtout qu'un bon album de punk, sans être renversant sur quelque domaine que ce soit. Et ça suffit à nous donner envie de l'écouter, et à l'apprécier.




A lire également sur Ears of Panda, et Branche ton Sonotone.

1 commentaire:

  1. Merci, merci pour le lien
    Et "un opéra punk" pour Fucked Up, j'avoue que c'est un concept surprenant, pour le moins !

    RépondreSupprimer