mardi 27 septembre 2011

Top 5: Scènes de films. Part 2: 1970 - 1989

Comme je le disais en commentaire l'autre jour, cette période est sans doute celle où mes lacunes m'apparaissent les plus flagrantes. Car si les classique hollywoodiens de la période précédente n'ont qu'un charme désuet à mes yeux (assurément trompeur cela dit), ceux de cette période correspondent davantage aux films qu'il fait bon de citer chez les jeunes de mon âge (je parle comme un vieux c'est ouf). Sans doute parce qu'ils sont interprétés par des acteurs que l'on a connu vivant, et encore en forme. Et puis par pression sociale. Déjà que ma faible connaissance de Kubrick m'exclut de beaucoup de conversations cinéma en soirée (alors que merde, il n'y a pas que lui). Voici donc une liste non-exhaustive des films (classique ou potentiellement dans mon panthéon) qui auraient pu figurer dans cette liste si je les avais vu en entier: Badlands de Terrence Malick, Deep End de Jerzy Skolimowski (ceux-là sont ressortis récemment en plus, c'est doublement raté), One Flew Over the Cuckoo's Nest de Milos Forman, Clockwork Orange de Stanley Kubrick, A Dogday Afternoon de Sydnet Lumet, Elephant Man de David Lynch...

Ceci étant dit, entamons la liste des scènes de films pour la période 70-80, non moins indispensable, sans doute peu originale (mais l'exercice se prête peu à l'originalité en même temps), mais en tout cas vous pouvez être sûrs que ceux-là, je les ai vus et revus et adorés:

The Shining - Stanley Kubrick (1980)
J'ai beau avoir des réserves sur le succès unanime de Kubrick, The Shining reste tout de même un film exceptionnel, autant grâce au talent de Jack Nicholson que grâce aux superbes images de Kubrick. Encore une fois, énormément de scènes sont marquantes, il en fallait une (sans Shelley Duvall évidemment):


Brazil - Terry Gilliam (1985)
Toujours dans les films étranges aux images inoubliables, même si on est ici dans un autre registre. J'ai toujours beaucoup aimé les films basés sur des dystopies pour leur ambiance si particulière, et évidemment Brazil est le must dans sa catégorie. Une scène ? Avec De Niro évidemment:


Manhattan - Woody Allen (1979)
Evidemment la question est: Annie Hall ou Manhattan ? J'ai bien du mal à les départager, alors pour simplifier la chose, je prends le film que j'ai vu le plus récemment, et dont je me souviens le mieux. Tous les films de Woody Allen se ressemblent, donc pas la peine d'en parler pendant des heures:


The Deer Hunter - Michael Cimino (1978)
J'en ai déjà parlé (très) longuement ici, donc sans plus attendre (je vous épargne les scènes de roulette russe, j'ai pas envie de vous faire fuir):


Taxi Driver - Martin Scorsese (1976) 
Encore une fois, j'en ai déjà beaucoup parlé. Et pour faire face à toute remarque, je préfère Taxi Driver à Raging Bull pour des raisons assez complexes, un mélange entre l'esthétique et le thème. Disons que le premier part avec plus d'affinités potentielles que le deuxième, et parvient à conserver l'avance. J'évite autant que possible la scène la plus connue de l'histoire du cinéma, pour une autre, avec Harvey Keitel:

1 commentaire:

  1. Sympa la suite seventies-eighties de ton top. Si l'unanimité de Kubrick t'étonne (mais pas moi, j'avoue!), c'est celle de Woody Allen qui me lasse, encore qu'avec Manhattan tu aies tapé dans sa bonne période. P'tite différence pour Scorsese : je préfère la stylisation de Raging Bull au réalisme de Taxi Driver. Quant au Cimino, respect c'est sûrement un des plus beaux films sur l'Amérique jamais tournés :-)

    RépondreSupprimer