vendredi 10 décembre 2010

Le tant attendu top des albums de 2010 - 1ere partie

C'est l'heure du classement de fin d'année, le petit plaisir qu'on ne fait qu'attendre à partir de début décembre. Qu'on a mis des mois à concocter en écoutant, réécoutant, comparant, rafraichissant, classifiant pour au final donner un classement dont la stabilité n'est qu'apparente. Las, j'aurais aimé qu'il en fusse autrement, mais 30 albums, c'est déjà beaucoup, en sachant pertinemment qu'une partie s'effacera progressivement de ma mémoire au fil des années, jusqu'à ce que je me dise "Eh, c'était bien ça!". Bref, une liste au classement le moins approximatif possible, où j'ai essayé de mettre des albums de genres que j'écoute peu, et que j'apprécie pourtant beaucoup. Beaucoup d'oublis certainement, pas le temps de tout écouter, et puis bon, c'est mon classement, vous aurez qu'à faire le votre pour comparer! On commence donc par la fin:

30- Foals - Total Life Forever (Indie rock - ANG):

 Tout à fait, ce second album des Foals a beau être globalement moins bon que le premier, j'y ai trouvé d'excellentes choses et ce groupe s'impose comme étant un de mes préférés dans un genre qui contient beaucoup de déchets. Innovant, à la fois rythmé et aérien, Total Life Forever négocie son virage plutôt bien.
>>> After Glow




29- The Radio Dept. - Clinging to a Scheme (Dream pop - SUE) :

Découvert en début d'année, cet album de pop aurait pu n'être qu'une passade, mais il m'est revenu toute l'année, avec à chaque fois le même plaisir. Du genre qui vous collent rapidement le sourire aux lèvres, et qui méritent bien qu'on leur accole un côté rêveur.  The Radio Dept. trouve le bon compromis et livre une flopée de tubes. Et puis j'adore la pochette.
>>> Heaven's On Fire



28- Owen Pallett - Heartland (Pop expérimentale - CAN):

Final Fantasy tombe le masque, et c'est sous son propre nom qu'Owen Pallett continue à nous régaler de sa pop soignée comme peu d'autres savent le faire. On y trouve toute la profondeur que peut fournir un compositeur de formation classique, sans négliger toutefois d'y ajouter des mélodies sans âge. Le résultat est difficile à appréhender au début, mais révèle rapidement ses trésors.
>>> Lewis Takes Off His Shirt



27- Pantha du Prince - Black Noise (Electronica minimaliste - ALL):

Les allemands aussi savent faire de la musique electronique, et Pantha du Prince est un de leur plus brillants représentants. Sa musique est glaciale et très minimaliste, mais il parvient à nous faire ressentir un rythme, une émotion, grâce à un travail d'une minutie exemplaire. Black Noise nous emporte irrésistiblement, et devient vite addictif, aidé en cela par Noah Lennox sur le fabuleux "Stick to my Side".
>>> Stick to my Side



26- Beach House - Teen Dream (Dream pop - USA): 

Malgré un nom d'album qui rappelle Katy Perry, Beach House donne dans une pop bien plus douce et tendre. Teen Dream est un concentré de mélodies simples et de refrains entêtants, une pop un peu laconique mais tellement agréable. Un album qui s'écouterait à merveille à la plage, avec un bon cocktail sucré avec paille, ombrelle, et rondelle de citron.
>>> Walk in the Park



25- Bertrand Belin - Hypernuit (Chanson - FRA):

J'écoute assez peu de chansons française, mais cet album de Bertrand Belin a su me conquérir rapidement par ses arrangements délicats, et ses paroles qui rappellent le regretté Bashung. Mais Bertrand Belin garde sa personnalité, créant des chansons sobres et élégantes, aux ambiances à la fois douces et sombres. Une très bonne surprise.
>>> Hypernuit




24- Micah P. Hinson - ... and the Pioneer Saboteurs (Folk - USA):

Un peu sceptique au début, ce nouvel album de Micah P. Hinson, songwriter de génie, s'est révélé être une belle confirmation de tous le bien que je pensais de lui. Il concrétise cette manière de construire ses chansons qui avait toujours été prégnante: avec des arrangements de cordes complexes, donnant aux chansons une dimension supérieure à celle de simples folksong, même s'il interprète ces dernières avec toujours autant de profondeur.
>>> The Striking Before the Storm


23- Cloud Nothings - Turning On (Rock - USA):

L'air de rien, ce gamin de 18 ans a sorti une bonne flopée de bonnes chansons, toutes réunies sur Turning On. Sans être révolutionnaires, elle contiennent chacune quelque chose qui les rend irrésistibles, et qui les font résister aux écoutes répétées. Une fraîcheur, une candeur et une spontanéité qui font plaisir, et ce sans jamais faillir. Un bon espoir pour les années à venir.
>>> Hey Cool Kid



22- Neil Young - Le Noise (Folk Rock - CAN):

En voilà un album qu'on attendait pas! Produit par Daniel Lanois, Neil Young revient avec un album porté de tout son poids par sa guitare. Le travail des deux hommes sur le son est impressionnant, et notre canadien préféré parvient à hanter tout l'album de son jeu de guitare qui semble habité par une fougue et une émotion qui resteront toujours intactes, c'est désormais certain.
>>> Somebody's Gonna Rescue You 



21- Junip - Fields (Indie Folk - SUE):

Un album que je ne pensais pas apprécier, ne connaissant de José Gonzalez que sa reprise de "Heartbeats" de The Knife, sympathique mais sans plus. Pourtant cet album de Junip parvient à faire du style de Gonzalez un folk bien arrangé, et propose un recueil de chansons humbles. Un moment de plaisir simple, en somme.
>>> Rope and Summit


3 commentaires:

  1. Ouais bah le mien est mieux hein. :p

    RépondreSupprimer
  2. Ahah je le savais. En fait la 1ere partie c'est là où je colle les albums que j'ai aimé, mais que je sais qu'ils valent pas une excellente place. Plus ça va et moins y'en a.
    M'enfin, il est pas bien original, mais j'suis content, l'année dernière j'avais ramé pour en sortir 20.

    RépondreSupprimer
  3. Encore Pantha du Prince ? Putain mais qu'est ce que tout le monde a à foutre cet album dans les tops ?
    Franchement, je comprends pas... OK la pochette est sympa ça c'est sur m'enfin le contenu...houlala.

    Sinon comme d'habitude le reste c'est de l'inconnu total. Merci les gens ;)

    RépondreSupprimer